logo
 
?

отзывы о вулкане казино

Le groupe de transport Norbert Dentressangle, qui a subi mercredi des perquisitions dans quatre sites dans le cadre d'une enquête vraisemblablement liée à du travail dissimulé, se défend.

Dans une mise au point, elle explique qu'elle respecte scrupuleusement les lois nationales.

L'entreprise est soupçonnée d'avoir fait travailler des chauffeurs routiers venus des pays de l'Est (Pologne et Roumanie, notamment), qu'elle paie donc moins cher que leurs collègues français.

"Une pratique courante", concède un syndicaliste invité jeudi dans "RTL Midi".

Quatre site du groupe Norbert Dentressangle ont été le théâtre de perquisitions mercredi : Sevrey (Saône-et-Loire), de Chambéry (Savoie), Saint-Rambert-d'Albon (Drôme) et Semécourt (Moselle).

Une information confirmée par la direction, qui compte 33.000 salariés dans le monde, dont 15.000 en France.

Pour une personne morale, l'amende encourue en cas de travail dissimulé peut se monter à 225.000 euros.

Zen’to effectue une étude sur le monde du transport et la réduction des émissions de CO2.

Le but de cette étude étant de mesurer les engagements des entreprises et de trouver des pistes d’amélioration à l’ensemble du secteur.

Acceptez de consacrer quelques minutes à cette étude en ligne en cliquant sur le lien suivant : Attention, pénurie de chauffeurs routiers.

D'ici à 2014, les Pays de la Loire devraient enregistrer 3 500 départs à la retraite.

Rien qu'en Vendée, il faut recruter 500 conducteurs routiers par an.